Jumelages: Le Coronavirus chez nos amis en Allemagne et Roumanie

Les informations véhiculées dans la presse, les chiffres officiels et les témoignages de nos correspondants locaux montrent des situations bien différentes, des nôtres, sachant que les chiffres sont à interpréter avec prudence du fait de méthodes de calcul qui peuvent différer

Quelques chiffres sur les décès au niveau national le 21 mai : France 28289 pour 65, 80 Millions d'habitants, Allemagne 8174 pour 81,40 Millions /h et la Roumanie 1170 décès pour18,76 Millions /h
La situation en Allemagne a été bien développée dans les médias en montrant les différences notamment en ce qui concerne, l'organisation de la santé et les moyens mis en œuvre. Berching commune jumelée à Savigny est située en Bavière dans l'arrondissement de Neumarkt.

Cet arrondissement de 134000 habitants compte au 20 mai 366 cas et 15 décès. Conséquence de l'épidémie, l'accueil à Savigny en Juillet d'un groupe de jeunes Allemands a du être annulé.

La presse occidentale évoque peu ce qui se passe dans les pays de l'Europe de l'est. Qu'en est il en Roumanie ?.
L'épidémie étant arrivée plus tardivement, les mesures de confinement ont semble t' il eu un effet positif pour limiter la propagation du virus après l'apparition de quelques foyers sérieux (nord est). Rosia de Secas le village jumelé avec Savigny, se situe en Transylvanie au centre du pays dans le département d'Alba une zone moins touchée par la pandémie. Ce département de 380000 habitants compte 288 cas et 18 décès.

Ce qui pose le plus problème dans ce pays, c'est l'état précaire des hôpitaux, le manque de moyens, de protections des personnels soignants. A cela s'est rajouté le rapatriement de nombreux travailleurs roumains provenant des pays fortement touchés, principalement l'Italie et l'Espagne. Oara, la correspondante du jumelage Savigny-Rosia de Secas qui habite la petite ville voisine de Blaj et travaille à Caritas (Secours Catholique) nous communique les infos suivantes:

Mi-avril : les hôpitaux ne sont pas prêts, pas ou peu de matériel, démission de certains médecins, par peur ou ignorance. 300 000 Roumains sont rentrés pour Pâques. Ils n'ont pas été testés et n'ont pas déclaré d’où ils venaient...Ils circulent librement. A Bla, la ville est désinfectée chaque jour, l’hôpital  a été transformé en H.Covid19. Environ 30 malades.
Les derniers équipements ont été financés par Transavia Alba (une firme d’élevage de poulets).

Mi-mai :l'état d'urgence a pris fin le 15 mai, l'état d'alerte suit pour un autre mois, Il impose toujours des règles: le port du masque est obligatoire à l'intérieur et dans les transports en commun; chômage technique prolongé jusqu'au 1er juin et pour les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration, de la pension et de la terrasse il n'est pas encore connu.
La déclaration sous sa propre responsabilité (laisser passer) est nécessaire pour justifier le mouvement entre localités; les services religieux auront lieu à l'extérieur de l'église, le nombre de participants n'est pas limité, mais les mesures de prévention et de protection établies seront respectées.

A Rosia, il n'y a aucun cas confirmé et aucune personne isolée; la mairie a donné des masques de protection aux habitants, qui ont été reçus du Conseil du département Alba.

A Blaj, depuis le début de son activité d'hôpital de soutien pour les cas graves et critiques de Covid-19, 86 patients infectés par le nouveau coronavirus ont été traités et 50 d'entre eux ont été guéris et libérés; parmi les patients, un seul médecin de Blaj, gastroentérologue de profession.

A Caritas, les centres de jour pour enfants sont toujours fermés, seuls les centres de soins à domicile pour personnes âgées fonctionnent, dans le strict respect de toutes les règles.

Le documentaire à voir en Replay sur TV Arte du 13-05 Regards: Retour en Roumanie - La peur de la propagation du Coronavirus, montre les difficultés pour contrôler les mouvements frontaliers et les graves conséquences des mesures prises pour les populations les plus démunies.

Pour plus d'informations
Suivre l'épidémie sur internet :

Des liens pour l'actualité dans les journaux au plus près de :