Cérémonies du 11 novembre
Deux anciens combattants médaillés

Sous un ciel gris d'automne de nombreux Savignois se sont retrouvés à la célébration de l'Armistice du 11 novembre 1918.

Le  défilé partait de la mairie avec  les enfants des écoles et les anciens combattants ainsi que de nombreux Savignois jusqu’au monument aux morts.
Après le dépôt de gerbes suivi de la sonnerie des clairons, le maire Mr Bruno BUISSON retrace les événements de ce terrible conflit qui fit plus d'un million cinq cent mille morts en France.
Mr Paul CORMORECHE président des anciens combattants du canton de l'Arbresle communiqua le message de l'Union Française des Associations des Combattants et Victimes de Guerre.

Les enfants de l'école des Sources, de l'école Saint Martin et leurs accompagnants sont venus lire des textes à la mémoire des anciens combattants de la grande guerre.
Ce fût ensuite l'appel de chaque nom des  victimes suivi d’une minute de silence.

Deux anciens combattants ont été décorés.

Claude Ragot

Tu es né le 11 août 1941 à Lyon
Tu pars le 1 mai 1961 à Bourg en Bresse dans les « Tirailleurs Marocains », puis Sathonay Camp pour un stage F.R.A.C.

Le 16 septembre 1961 c’est le départ pour l’Algérie au 173ème régiment d’infanterie de marine comme chauffeur de GMC  affecté au transport de troupes, avec tous les risques d’embuscades et d’attaques de convois.
Quatre mois plus tard tu intègres  le « peloton d’élite » et tu  obtiens le grade de Caporal.
En décembre 62 tu es rapatrié en l’hôpital « Desgenettes » à la suite d’une épidémie de jaunisse.

En Janvier 63 c’est la fin de ce calvaire Algérien et tu rentres en France pour retrouver ta famille et plus tard ton mariage avec « Aimée »

Le 11 novembre 2009 tu recevais la « Croix du Combattant » des mains de Christian Martinon, et aujourd’hui c’est la « médaille de reconnaissance de la nation » que te remet Bruno Buisson, maire de Savigny, pour ces 21 mois passés au service de la nation.

Jacques France

Tu es né le 8 avril 1944 à Thizy
Tu pars le 3 juillet 1963 au centre de formation des sous-officiers au « service du matériel » à Montluçon. Le 27 août tu rejoins Clermont Ferrand pour une formation de sous-officier puis c’est le départ pour l’Algérie.

Arrivé à Oran le 12 mars puis direction le Sahara là ou se déroule les « essais nucléaires Français »
Tu es nommé Maréchal des logis et affecté à la maintenance du matériel militaire comme chef de poste. Tu resteras six mois dans cette zone où les essais nucléaires ont tout contaminé, hommes et matériel, avec  de graves conséquences encore aujourd’hui sur la santé des hommes.

Ton passage dans cette zone fortement contaminée t’a valu cette « Reconnaissance de la nation » pour  service rendu à la France  après la fin de la guerre, ce qui te donne le droit de porter cette médaille « Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre avec  agrafe Algérie Sahara » droit que le chef d’escadron Bacouet t’a donné en septembre 64 avec certificat de bonne conduite qui marque la fin de huit mois passés au service de la France.

Aujourd’hui c’est la « Médaille Commémorative » que te remet notre Président Cantonal, Paul Cormorèche pour services à la nation.

Cette célébration prit fin avec l'invitation de la municipalité au verre de l’amitié.

Le diaporama