L’Heure d’orgue à Savigny…Eblouissant !

La fin d’après midi était grise, il pleuvait. Ce dimanche  semblait se terminer dans la morosité…sauf pour ceux qui avaient envie de se rendre compte par eux-mêmes de ce qui  se passe quand une jeune fille d’à peine 18 ans laisse libre cours à sa passion pour un instrument de musique un peu étrange et méconnu, l’orgue…

Ceux qui ont fait ce choix ne le regrettent pas…Car si vous voulez, en une heure,  faire le plein d’émotion, d’étonnement,  d’admiration, d’enthousiasme, il n’y avait pas de meilleure option.

Ce fut en effet un régal ! Charlotte Dumas, toute simple, présenta les œuvres qu’elle avait choisies pour ce moment de musique : Guilain (XVII ème siècle) Mendelssohn (XIX ème siècle) et deux contemporains Jehan Alain et Olivier Messiaen. Il y en avait pour tous les goûts…mais quelle virtuosité  et quelle sensibilité musicale…Cet orgue énorme semblait complètement domestiqué par ce toucher souple ou puissant qui chahutait les émotions.

Pour que le plaisir soit plus complet, Charlotte avait choisi des peintures, des aquarelles, des gravures qui lui semblaient entrer  en résonnance avec sa musique. Quel bonheur !

Grâce à l’équipe de Savidéo, le public bénéficia des images prises depuis la tribune qui permettaient de bien comprendre la complexité de cet instrument fabuleux  mais exigeant.

Thomas Villette qui a découvert le clavier d’orgue à Savigny, a pris part à ce concert en improvisant avec beaucoup d’imagination une « fantaisie sur les touches noires »…

Qu’on apprécie ou non  la musique contemporaine, beaucoup plus tourmentée et violente que le baroque facile à déguster, le morceau final d’Olivier Messiaen a été joué de façon magistrale par Charlotte : quel talent ! Tout y est : la maitrise technique, l’expression artistique, l’élégance, la rigueur…

Vraiment, la pluie de cette fin d’après midi de dimanche est passée inaperçue tant il est réconfortant de constater comment la passion pour la musique peut habiter un jeune d’aujourd’hui, de 18 ans à peine !