Défibrillateur et premiers secours avec le
Trait d'Union de l'Amitié

Vendredi dernier, le Trait d’Union de l’Amitié organisait une « initiation à l’utilisation du défibrillateur »
C’est devant une assistance de 35 personnes répartie en deux groupes que Pierrick Thévenon, pompier professionnel à Lyon, présentait l’utilisation du défibrillateur.

Dans un langage simple et précis, Pierrick expliquait dans quel cas utiliser le défibrillateur, qu’est-ce qu’un « arrêt cardiaque » et, très important, comment le reconnaître, les premiers gestes à faire, en tenant compte de l’âge des victimes, nourrisson de 0 à 1 an, enfant jusqu’à 8 ans et adulte de 8 ans à …, les manipulations sont bien évidemment différentes.

Ensuite c’était la partie « technique »
Première chose à faire appeler les secours, ensuite entreprendre un massage cardiaque, 120 pressions par minute,  bouche à bouche, et défibrillateur.
L’utilisation de l’appareil est d’une grande simplicité, une voix synthétique décrit tous les gestes avec précision, il suffit de savoir écouter, l’appareil détecte seul s’il doit délivrer (ou pas) un ou plusieurs  « choc » aucune mauvaise manipulation n’est possible.

Tous les participants ont pu réaliser des massages sur des mannequins, et la conclusion était unanime, 120 pressions par minute, c’est épuisant, surtout que cela peut durer plusieurs dizaines de minutes, d’où l’intérêt de se relayer, mais la satisfaction  est au rendez-vous quand la « victime » ouvre les yeux et reprend sa respiration.

D’autres séances sont prévues, renseignement auprès du Trait d’Union de l’Amitié.

Un grand merci à Pierrick Thévenon pour sa disponibilité, et la clarté de son intervention.